Les crédits à la consommation en grande forme !

Posté le : 12/02/2018

L’Association française des sociétés financières (ASF) a publié ses statistiques sur le crédit à la consommation pour 2017. Le redressement de l'activité s'est poursuivi en 2017 mais à un rythme légèrement ralenti » avec 4,1% de nouveaux crédits de plus que l'année précédente pour atteindre un total de 40,4 milliards d'euros.

De fait, le crédit à la consommation marque un peu le pas, après des hausses de plus de 6% en 2015 et en 2016, et la tendance semble s'être accentuée fin 2017 avec une hausse d'à peine 3% sur le seul dernier trimestre par rapport à la fin de l'année précédente.

Surtout, les évolutions sont contrastées entre les différentes réalités du crédit à la consommation.

Les prêts personnels, que le client n'est pas forcé de consacrer à un usage défini, restent les plus courants - ils comptent pour un tiers du crédit à la consommation - mais n'enregistrent qu'une hausse très minime sur l'année et celle-ci n'est due qu'à une forte progression sur le seul premier trimestre.

Même modération du côté des crédits renouvelables : leur activité baisse même un petit peu en 2017. Souvent pointés du doigt dans les situations de surendettement, ils ont vu leur encadrement durci depuis plusieurs années et ne comptent plus aujourd'hui que pour un quart du crédit à la consommation contre plus de 40% à la fin des années 2000.

Si le crédit à la consommation signe une hausse de son activité l'an dernier, c'est principalement à cause d'un nouveau bond des locations avec option d'achat (LOA): le nombre de nouveaux contrats a augmenté de plus de 13% l'an dernier après avoir déjà progressé de presque 15% en 2016.

Ces contrats concernent surtout l'acquisition de voitures et bénéficient d'un « marché automobile bien orienté », selon les termes de l'ASF. Les LOA représentent d'ailleurs maintenant trois quarts des financements d'achats de véhicules neufs, contre moins de la moitié en 2013.