En 2015, les charges de copropriété ont évolué au même rythme que l'inflation

Posté le : 20/06/2016

Pour l'ARC, cette « quasi-stagnation » a pour explication principale la baisse du coût de l'énergie. Grâce à une diminution significative des tarifs du fioul et du gaz, les charges de chauffage ont baissé de - 3,9 %, malgré un hiver plus rigoureux qu'en 2014. Cette baisse, estime l'ARC, compense les augmentations supérieures à l'inflation constatées pour les honoraires de syndic, les primes d'assurance et certains contrats de maintenance.